Audit Faracha.ppt

   EMBED

Share

Preview only show first 6 pages with water mark for full document please download

Transcript

Audit

Animé par Abderrahim FARACHA
Professeur à l’Université Hassan II – Casablanca
Associé – Consultant au Cabinet GRMCE
Conseil Juridique et Fiscal, Comptabilité et Audit
PROGRAMME
I- Généralité sur l’Audit

1- Qu’est-ce que l’Audit ?
2- Différents audits
3- Auditeurs

II- Méthodologie et Outils de l’Audit et du Contrôle
1- Différentes phases
2- Planification de l’audit et programme d’audit
3- Matérialisation des travaux de l’auditeur
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
1- Qu’est-ce que l’Audit ?

Expert comptable celui qui fait profession habituelle de réviser et
d’apprécier les comptabilités des entreprises et organismes auxquels il n’est
pas lié par un contrat de travail. Il est également habilité à attester la
régularité et la sincérité des bilans et des comptes résultats.

Commissaire aux comptes celui qui certifie, en justifiant de son
appréciation, que les comptes annuels sont réguliers et sincères et donnent
une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de
la situation financière et du patrimoine de la personne ou de l’entité à la fin
de cet exercice. »

Auditeur interne est un cadre salarié d’entreprise dont la mission est
de contrôler l’exécution des procédures mises en place par la direction. Son
action peut être complémentaire à celle des auditeurs externes que sont les
experts-comptables et commissaires aux comptes
DÉFINITION DE L’AUDIT

L’Audit est un Examen mené
1- par des Professionnels Indépendants

2- en vue de donner, sur l’Objet Examiné,

3- une Opinion

4- sur la concordance de cet objet avec le Référentiel
Applicable.
MOTS CLÉS DE LA DÉFINITION

Examen
1- Consiste en un processus méthodique
d’accumulation d’éléments probants.

2- Utilise :
- Les outils méthodologiques propres à l’auditeur
- Les techniques de contrôle correspondant à l’audit
concerné
- et des procédures d’audit conçues par l’auditeur
pour les besoins du dossier
MOTS CLÉS DE LA DÉFINITION
Objet de l’Examen
PEUT être :

1- Procédure d’achats
2- Procédures de choix des fournisseurs
3- Comptes de trésorerie
4- Flux financiers
5- États financiers
6- Projets
MOTS CLÉS DE LA DÉFINITION
Professionnel Indépendant

•L’indépendance est avant tout un état d’esprit et
de force de caractère ;

•L’indépendance exige l’absence du moindre lien,
direct ou indirect, entre d’un part l’auditeur et
d’autre part, premièrement, l’entreprise ou l’unité
auditée et, deuxièmement, l’objet contrôlé (les
opérations, traitements, travaux et résultat de
travaux entrant dans le champ de l’audit)
MOTS CLÉS DE LA DÉFINITION
Opinion du Professionnel Indépendant
•Est formulée dans un Rapport Écrit
•Peut être exprimée avec plus ou moins de conviction
- on distingue deux niveau d’assurance :
* Assurance raisonnable :
La mission d’audit des comptes annuels met en œuvre
des moyen qui conduisent à l’assurance la plus élevée
possible. Comme la certitude n’est jamais absolue, on parle
d’assurance raisonnable
L’opinion favorable de l’auditeur est alors exprimée avec une
formulation positive
* Assurance modérée :
La mission d’examen limité des comptes annuels
utilise moins de moyens que l’audit des comptes annuels.
L’opinion favorable exprime alors une assurance modérée.
Lorsque son opinion est favorable, l’auditeur choisit une formulation
négative : « je n’ai pas rencontré d’éléments susceptible de … »
Si son opinion est défavorable, le professionnel dira : « je suis d’avis
que les comptes ne sont pas, au regard des règles et principes comptables,
réguliers et sincères et ne donnent pas une image fidèle … »
MOTS CLÉS DE LA DÉFINITION
Référentiel Applicable
•L’opinion de l’auditeur porte sur la conformité à un
référentiel ;
•Le référentiel est constitué de règles ou critère dont le
respect conditionne les qualités requises
•Le référentiel peut être :
•Un modèle à respecter (un type de dispositif de contrôle interne
homologué par une instance compétente) ;
•Des standards de qualité et de performances
•Des directives et procédures interne, des obligations, lois règlements
(code pétrolier et décret d’application, législation sociale, fiscale,
environnementale ou autre …) ;
•Règles et principes comptable (Normes comptables, normes d’audit,
normes IAS/IFRS …)
DÉFINITION DE L’AUDIT
Professionnel
indépendant

Objet du contrôle
Audit Critère à respecter

Examen = Processus - Démarche logique
Sélectif et progressif - Outil méthodologique
D’accumulation - Techniques de
d’éléments probants contrôle
En nombre suffisant - Procédures d’audit
Les critères sont-ils
respecter

Opinion
DÉFINITION DE L’AUDIT

« Contrôle structuré d’une activité »
1- par des professionnels indépendants

2- Sur la base d’un référentiel prédéfini

3- Aboutissant à un rapport explicite

4- Destiné à des mandataires «responsables»
DÉFINITION DE L’AUDIT
Exemple : Audit des projets
Contrôle structuré : Programme d’investigation
et contrôle interne

Professionnels indépendants : Auditeur interne ou externe

Référentiel prédéfini : Cahier des charges, plan

Rapport explicite : Certification de la conformité
régularité et sincérité

Mandataires sociaux : C.A., C.S., Comité d’audit
A.G. des actionnaires
Je commande,
Tu Travaille,
Il mesure, tu
seras
sanctionné ou
gratifié
Selon les
resultats
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits

- Typologie des missions d’audit
- L’Audit est appliqué à des domaines variés. Dresser
une typologie exhaustive des missions d’audit n’est ni
possible, ni souhaitable ;

- Pour cerner au mieux le champ de l’audit, deux critère
de classement peuvent être retenus : le caractère facultatif ou
obligatoire de l’audit, d’une part, et la position de la fonction
d’audit (interne ou externe à l’entreprise contrôlée), d’autre
part.
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Typologie des missions d’audit

Critère du caractère facultatif ou obligatoire

Mission d’Audit

Mission imposée et
définie
Mission contractuelle
Par la loi
(dite mission « légale »)
Liberté des
termes Termes
Et conditions Et conditions
Libre choix de imposées
l’auditeur Auditeur défini
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Typologie des missions d’audit
Critère de la position de ceux qui auditent, par rapport à
l’entreprise auditée
Audit comptable et
Autres missions d’Audit
Financier

Audit externe Audit interne

Auditeur étranger Auditeur salarié
Indépendant de la de
société L’entreprise
Et son groupe auditée
Ou de son groupe
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Catégorie d’audit les plus classiques

Audit opérationnel :

- Contrôle l’orthodoxie et la pertinence des procédures,
leur fonctionnement et les points nécessitant une
amélioration.

- Les missions sont prioritairement orientées vers les
activités et les unités qui présentent les risques les plus
importants
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Catégorie d’audit les plus classiques
Audit opérationnel :
L’Intervention :
- s’assure de la qualité et du degré d’actualisation de la
documentation ;
- teste la qualité, la fluidité et le bon fonctionnement
des circuits de collecte, de cheminement et de traitement de
l’information ;
- contrôle la bonne application des procédures et le
fonctionnement des mesures préventives et des sécurités ;
- évalue les performances (qualité, sécurité, efficacité
et efficience
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
•Catégorie d’audit les plus classiques

Audit de conformité (ou audit de régularité) :

•A pour objectif l’évaluation de la bonne application des
politiques, instructions et règles en vigueur, et la conformité
des directives données et des actions avec les dispositions
légales et réglementaires.

•L’audit de conformité peut faire l’objet de missions contractuelle
confiées à des compétences extérieures
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Catégorie d’audit les plus classiques

Fonction de l’audit interne

•Exercée par un service de l’entreprise ou de la société
consolidante, avec ou sans l’assistance d’intervenants
extérieurs.

•Place sous l’autorité du comité d’audit, elle en suit les
recommandations et les plans d’action (annuels ou
pluriannuels)
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Catégorie d’audit les plus classiques

L’audit comptable et financier

Est l’audit des comptes annuels sociaux et consolidés. Il
relève, par nature, de l’audit externe.

L’audit d’acquisition

Dans le cadre de fusions - acquisitions, pour les besoins d’un
acquéreur qui, avant de contracter, fait vérifier que les points
négociés entrant dans la valorisation correspondante à la
réalité
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
2- Différents audits
- Catégorie d’audit les plus classiques

L’audit stratégique
Portant, par exemple, en complément d’un audit
d’acquisition, sur les synergies engendrées par l’acquisition
et sur les risques et potentialités de l’acquisition ;

L’audit performance

Sur les performances des entreprises en matière de
développement durable
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
3- Auditeur
- Intervenants extérieurs ou salariés de l’entreprise
Intervenants extérieurs
•Les auditeurs extérieurs à l’entreprise contrôlée sont , soit
des personnes exerçant en entreprise individuels, soit des
associés parteners , soit par des associés ou des salaires d’une
structure professionnelle pratiquant l’audit.

•Un auditeur ne devant jamais être en situation d’auto
révision, tout conseil extérieur qui, au titre d’une mission
contractuelle, a participé à la conception, à la mise sur pied,
au fonctionnement ou à l’établissement de l’objet audité, en
peut procéder à l’audit
GÉNÉRALITÉ SUR L’AUDIT
3- Auditeur
- Intervenants extérieurs ou salariés de l’entreprise
Auditeurs salariés de l’entreprise

•Un salarié de l’entreprise peut en être l’auditeur, sauf en
matière audit comptable et financier
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
1- Différentes phases

Phase de préparation

•La planification de la mission va dépendre de
nombreux éléments et va varier selon qu’il s’agit
d’un nouveau mandat ou d’une mission récurrente.

•Parla bonne gestion du planning on optimise les
résultats
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

1- Différentes phases

Phase de préparation
•Calendrier de la mission

•Constitution de l’équipe d’audit

•Programme de travail
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
1- Différentes phases

Phase préliminaire (Interim audit)
•Évaluation du contrôle interne

- Évaluation théorique du CI
•Identifier l’ensemble des procédures aboutissant à
la constatation, autorisation et l’enregistrement des
opérations de l’entreprise

•Détecter les forces et les faiblesses apparentes des
systèmes et procédures (les faiblesses de contrôle
interne sont les points qui créent un risque
possible)
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
1- Différentes phases
Phase préliminaire (Interim audit)
•Évaluation du contrôle interne

- Tests sur les forces
Valider les forces en testant l’existence des points forts
(existence de force apparente)

- Cas particulier des fraudes
•Au cas où des fraudes non significatives existent, l’auditeur
attire l’attention des dirigeants sur les fraudes découvertes
quel qu’en soit le montant.

•Ce qui est important, c’est de mettre en évidence la faiblesse
de procédure qui rend cette fraude possible
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
1- Différentes phases
Phase préliminaire (Interim audit)
Préparation de la phase finale

•Tenircompte des conclusions auxquelles on parvient sur les
risques inhérents et les risques de contrôle

•On ne peut s’appuyer sur les forces de procédures des
systèmes que si on a suffisamment testées pour avoir une
assurance raisonnable sur la couverture d’un risque.
(Dans certains cas, comme les rapprochements bancaires par
exemple, les tests de contrôle réalisés pendant l’intérim ne
dispensent par de faire les contrôles de validation lors de la
phase finale
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
1- Différentes phases
Phase finale
•Collecterles éléments probants (faire appel à l’ensemble des outils
disponibles) pour pouvoir donner son opinion sur l’objet de l’audit ;

(Éléments probants = les informations obtenues par l’auditeur pour
aboutir à des conclusions sur lesquelles il fonde son opinion. Ces
informations sont constituées des documents justificatifs et des pièces
comptables ayant servi à l’établissement des comptes et qui viennent
corroborer des informations provenant d’autres sources.)

- Exercer votre jugement professionnel pour déterminer si les éléments
probants collectés sont suffisants et appropriés.
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
2- Matérialisation des travaux d’audit
Dossier permanent

•Regrouper l’ensemble des informations dont la «
durée de vie » est supérieure à l’année en cours :
•organigramme ;
•Cadre juridique, fiscal et social ;
•Rapport des exercices antérieurs ;
•Procédures, système et méthode comptable
en vigueur
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

2- Matérialisation des travaux d’audit
Dossier permanent
•Maintenirà jour le dossier en éliminant les documents
devenus obsolètes tout en les conservant en archives

•Maintenir à jour le dossier systématiquement pendant la
phase préliminaire mais aussi pendant la phase finale dans
la mesure où des changement sont intervenus entre la phase
préliminaire et la phase finale
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

2- Matérialisation des travaux d’audit
Dossier courant ou annuel (semestriel/trimestriel)
•Regroupe l’ensemble des documents liés à l’exercice
comptable courant

•Ils’agit des papiers de travail de l’exercice et des éléments
probants. Il est généralement subdivisé en sections, chacune
des sections couvrant un poste ou groupe de postes des états
financiers

•Les documents doivent être suffisamment explicites pour
être compris par n’importe quelle personne amenée à revoir
le dossier d’audit
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur
Outils de collecte de l’information

Entretien d’audit

- Préparation

- Entretien à proprement parler

- Suite de l’entretien
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur

Outils de collecte de l’information
Observation directe ou physique
Avantage :
- s’apercevoir si, dans les explications une
partie de la procédure a été omise
- s’assurer de la bonne compréhension de
l’ensemble
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur

Outils de collecte de l’information
Observation directe ou physique
Limites :
- N’est pas toujours possible
- Difficulté de généraliser
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur

Outils de collecte de l’information

Questionnaire
- questionnaire ouvert ou fermé
- check-lists
- questionnaire à choix multiples
- questionnaire de contrôle interne
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur
Outils descriptifs

Organigramme

Narratif

Diagramme
- visualisation
- synthèse concision
- précision
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
diagramme : Principaux symboles
Établissement
Opération sur document Comptabilisation - inscription
Vérification
Contrôle sur document Comparaison

Débranchement en fonction de
Décision l’opinion choisie

Classement :
Classement définitif Armoire, classeur, fichier, etc.

Classement en attendant la
Classement temporaire transmission d’un document

Document

Document en
Trois exemplaires

En attendant la réception d’une
Document mis en attente pièces justificative
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

Exemple d’utilisation de symbole

Permet de visualiser la distribution d’une liasse de
documents

3
2
1

Bon de commande
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

Exemple d’utilisation de symbole

Report d’information sur un registre

Bon
d’expédition

Fiche
Report sur fichier
stock
de
stocks
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

Exemple d’utilisation de symbole

Report d’information sur un registre

Bon
d’expédition

Fiche
Report sur fichier
stock
de
stocks
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

Exemple d’utilisation de symbole

Classement deux documents ensemble

Facture
N = Par numérique
D = Par date

Bon d’expédition

N
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

Exemple d’utilisation de symbole

Classement séparé des deux documents

Facture

Bon d’expédition

N

N
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

5- Boîte à outils de l’auditeur
Outils descriptifs
Grille de séparation des tâches
Nature Res. Res. Comptable Gestionnaire Directeur Non
courrier achats réalisé
Fonctions A B C D E
Réception O X
Transcription O X
Rapp Fac/BC C X
Rapp Fac/BR C X
Vérification fac C X
Comptabilisation E X
Ordonnancement A X
Etablis. Du chèq F X
Signataire chèque A X
Envoi du chèque 0 X
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
3- Boîte à outils de l’auditeur
Outils de prise de connaissance et de diagnostic

Outils de prise de connaissance

Objectifs :
•Situer l’activité, son contexte, son évolution ;
•Évaluer les enjeux et les risques :
•Apprécier les seuils de signification ;
•Établir des comparaisons dans le temps et dans l’espace ;
•Repérer les tendances, les variations anormales ou atypiques.

Techniques :
•Décomposition de l’information ;
•Recherche d’indices ;
•Utilisation des ratios d’analyse financière ;
•Examen analytique ;
•Contrôle de vraisemblance.
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
3- Boîte à outils de l’auditeur
Outils de prise de connaissance et de diagnostic

Diagnostic

•Sont utilisés dans la phase préliminaire et permettent d’évaluer le
contrôle interne et les « risques de contrôle »
•Il s’agit très souvent de questionnaire de contrôles internes structurés
par section des états financiers ou par cycle d’activité de l’entreprise ;

•Il prennent en compte les objectifs du CI :
•Protection du patrimoine de l’entreprise ;
•Qualité de l’information et en particulier de l’information financière ;
•Amélioration des performances ;
•Application des instructions du groupe ou de la direction
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE

3- Boîte à outils de l’auditeur
Techniques de validation

Contrôles arithmétiques et évaluations

Contrôles des documents
La force probante des informations est croissante suivant le
schéma ci-dessous :
- - informations verbales
- examen de documents internes
- examen de documents émanant d’un tiers
- confirmation directe d’un tiers
+ - observation physique
MÉTHODOLOGIE ET OUTILS DE L’AUDIT ET DU CONTRÔLE
3- Boîte à outils de l’auditeur
Techniques de validation

Confirmation des tiers
•Technique qui a la plus grande force probante
- Les principaux concernés sont :
•Les clients ;
•Les fournisseurs
•Les banques ;
•Les avocats ;
•…
•Les demandes de confirmation sont :
•Une position à une date donnée (solde du compte à une date donnée) ;
•Les opérations d’une période ;
•Les litige en cours ;
•Les signatures autorisées ;
•…